Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Information - Installations clef-en-main et do-it-yourself
Chantiers pédagogiques - Formation professionnelle - Dimensionnement

Ce forum à pour objectif de résoudre des questions qui n'ont pas été couvertes par les autres rubriques et les aides et infos déjà en ligne. Il ne s'agit pas d'une page de vulgarisation. Pour cela il y a Swissolar, le WWF, Greenpeace, la LSPN, l'ADER etc. De ce fait

1. Ce n'est pas une bourse d'échange ou un espace de commerce. De telles demandes seront retirées du forum.
2. Ce n'est pas non plus un bureau d'ingénieur gratuit découvert miraculeusement sur Internet. Nous ne répondons pas aux demandes personnelles. De telles demandes seront retirées du forum.
3. Nous vous prions de poser des questions à priori non couvertes par les rubriques et aides, souvent déjà en page d'acceuil, fournies au prix de nombreuses heures-hommes par le centre régional.
4. De même, veuillez parcourir le forum de manière à ne pas reposer des questions auxquelles il a déjà été répondu.
5. Pour ce faire, veuillez utiliser les OUTILS DE RECHERCHE du site et votre CERVEAU qui tous 2 sont à votre disposition.

D'avance merci. Service technique Sebasol Vaud.

Forum > Ajouter un nouveau message > Rechercher  

Date : 10.12.2018 23:13:24  De : Le Nain dans les Tuyaux

Regression? Ou c'est moi qui devient...?
Bonjour,

C'est sympa de se faire du soucis pour nous !

Le forum n'est plus utilisé depuis pas mal de temps en effet. En 2018, une grande partie des attentes s'est déplacée vers le photovoltaïque. Il faut comprendre que même dans les énergies renouvelables et l'alternatif, il y a un énorme courant mainstream conditionné par le marché. On sent bien ce conditionnement dans le forum même d'ailleurs, qui nous ont obligé à mettre les avertissements en préambule dans les années 2000.

A présent ces gens vont sur d'autres forums qui leurs semblent plus prometteurs en termes de minimisation à court terme du prix et du travail. C'est évidemment faux, le PV ne permettant de gagner beaucoup de compétences généralistes (tout est verrouillé par les normes), les gens sont ensuite dépendants des experts et ces derniers se paient sur leur dos un peu plus tard. Il est rare en effet que les gens prennent en compte les charges d'entretien et de maintenance, la capacité de réparer sans payer un saladier (voir sur la page des réalisations, la rubrique anti-obsolescence). On se dit toujours qu'on va avoir à futur un job qui nous permettra de gagner de quoi sous-traiter. C'est quand on est exclu ou au chômage qu'on s'aperçoit de l'erreur de ce raisonnement.

En outre, l'électricité n'est que 25% de l'énergie consommée (en Suisse en tout cas), et donc ils oublient les 75%. Parmi cela il y a tout le domaine du chauffage, du sanitaire et de la distribution chauffage, qu'on append évidemment pas en achetant un panneau PV fait par un esclave chinois. Tout ce qui se passe en chaufferie échappe donc à l'autonomie.

Un autre aspect ignoré est aussi que l'électricité via le PV et les "réseaux 2.0" est le moyen d'enfiler aux gens des chevaux de troie : programme de profilage, de surveillance etc. Pour cela en Suisse on est plus subtils qu'en France : chez vous l'état dit républicain veut imposer un machin, le LInky, qui donc devient visible. En Suisse, comme les natels qui les surveillent, les gens achètent la même chose avec leur propre argent ! Ceci parce qu'on leur fait croire qu'ainsi ils sont "modernes", qu''ils peuvent "gérer" leur import-export d'électrons ou "optimiser" de départ/arrêt de leurs machines en fonction de la ressource disponible. Comme si ils n'étaient plus capable de peser sur un bouton on/off ou d'appeler le voisin pour le faire... Et une fois qu'on a goûté à ces prothèses, il est beaucoup plus difficile de s'en passer. C'est ainsi que les gens râlent que Facebook les espionne, mais ne s'en désabonnent pas, ce qui fait bien rire les gestionnaires de Facebook.

Nous on leur montre un poêle hydro "primitif" de 90% de rendement, ou des capteurs solaires thermiques "dépassés" de 80% de rendement à température ambiante, en acier et bois et verre et on leur dit "eux ils ne vous dénonceront pas". Et ainsi on touche les 10% qui comprennent (j'y reviens plus loin).

Et enfin, c'est la porte d'entrée à leur enfiler des machines en plus, sous prétexte d'efficacité, ce qui d'une part augmente encore l'électrification totale de leur vie, et donc le contrôle qu'on peut avoir dessus, et d'autre part leur consommation tout court, ce qui ruine le gain en matière d'autonomie qu'ils croyaient atteindre en s'équipant de panneaux photovoltaïques. Sur le fond, ca sert surtout aux électriciens qui peuvent racheter leurs électrons et faire des "produits mixtes" pour la revente. Une méthode semblable à celle des produits financiers qui ont généré la crise de 2008, et qui résultait du "blanchiment" de tonnes de crédits insolvables par quelques % de crédits jugés solvables. Ici on fait la même chose avec les électrons verts inutiles d'été, surproduits comme le sont les excédents agricoles, et donc de même achetés à vil prix et revendus chers aux marchés captifs des consommateurs via la grande distribution soit, le réseau. Sauf que comme pour l'agriculture, c'est pas les producteurs d'électrons qui palpent le bénéfice, mais les distributeurs.

C'est comme la ruée vers l'or du Clondike en fait : c'est une terre pour laquelle on dépense ses économies pour y aller, dont on risque de revenir plus pauvre qu'on y est parti, on se doute bien quelque part que c'est trop beau pour être vrai, que ceux qui vont y devenir riches sont pas ceux qui creusent, mais ceux qui ont un revolver chargé, mais on croit qu'on va trouver le filon et que ce destin va concerner les autres. Donc tout le monde y va parce que tout le monde y va (entre faire juste et mourir de faire faux mais pas tout seul, l'humain préfère la seconde option). Les vendeurs de pelles et de concessions, qui creusent guère eux, sont contents.

Cela c'est le mainstream. Mais cela ne veut pas dire que la conscience ne s'affute pas à la longue, et donc qu'on a plus personne qui réfléchit.

Pour commencer, en Suisse, la RPC (rétribution à prix coûtant, un système qui payait le kWh photovoltaïque au-delà du coût du marché pour permettre l'amortissement des installations sans réduire la sainte consommation) est tombée. Ca a éliminé la partie des gens qui faisaient du photovoltaïque non pas par écologie, mais parce que grâce à l'impôt de ceux qui peuvent pas en faire, ça leur permettait de gagner plus qu'un portefeuille d'investissements à la banque. Cela a recentré le photovoltaïque vers l'autoconsommation. Les gens s'aperçoivent qu'on leur paie le kWh des cacahuètes, et qu'il vaut mieux consommer celui qu'ils produisent. Il se sont donc mis à réfléchir à comment augmenter leur autoconsommation.

Le marché, sentant arriver la menace, a bien sûr investi ce créneau pour proposer ses habituelles "solutions" qui vont contre le premier et second principe de la thermodynamique : grâce à de super-batteries non réparables bourrées des mêmes métaux rares que les panneaux et à durée de vie limitée, et du binz de domotique qui merde très vite et génère ensuite des charges d'entretien constantes, on pourra selon lui idevenir plus autonome tout en consommant d'avantage. Pour l'instant ca marche encore, car la croyance dans le pouvoir de la technologie pour résoudre les problèmes qu'elle crée reste puissante : les gens s'équipent donc de tout ce fatras, augmentent la surface de photovoltaïque car elle coûte ainsi moins cher au m2/kWp et sinon comment justifier l'achat du fatras, et ils continuent d'ajouter là-dessus une pompe à chaleur, d'autres appareils, une voiture électrique etc (je parle de la Suisse : la salle de bal du Titanic du monde, où il y a encore du pouvoir d'achat qui permette ce genre de raisonnements, pour la France peut-être que c'est, disons, déjà un peu différent quoi que j'en doute). Pour l'instant on en sort pas, sauf qu'il y a un espoir : ça leur coûte plus cher qu'avant pour le même résultat ou moins bien. Le Grand Soir s'éloigne donc, mais pas vite mais quand même, certains dessaoulent un peu.

Pour les autres il n'y a pour l'instant rien à faire. Comme au Clondike, pour que finalement ceux qui sont un peu plus futés se disent qu'il faut pas y aller et commencent à le dire aux autres, il faut qu'il y en ait qui y aillent et n'en reviennent pas. Et il y a toujours un temps de retard entre la masse de ceux qui partent qu'on voit tout de suite, et la masse de ceux qui reviennent plus qu'avec la peau sur le dos quand ils reviennent. Et dont on voit seulement au fil du temps que c'est ainsi qu'ils reviennent.

Donc c'est une forme horrible de sélection naturelle mais je vois pas comment on peut faire autrement, si ce n'est interdire aux gens "pour leur bien". Et si on leur interdit alors ils se révoltent quitte à se tromper de révolte. Vous avez cela en Framce ces jours : une des premières révoltes de l'effondrement. Il y en aura d'autres, toujours plus violentes, et ceci jusqu'à ce que les gens comprennent que s'énerver sur les symptômes soigne pas de la maladie. Et ceci même si le médecin qu'on a élu est un escroc et qu'il fait à présent un bouc émissaire pratique et pourtant c'est lui qu'on a élu. Mais la chose importante à comprendre c'est qu'il est lui aussi un symptôme, et que lui disparu ne disparaitra pas la maladie.

Mais comme je le disais, cela semble - semble ! - commencer à s'essouffler. Nous voyons arriver à Sebasol, un peu plus de gens qui comprennent qu'on va rien résoudre avec quelques électrons verts inutiles produits l'été. Que l'électricité et la chaleur sont liées et qu'il ne faut pas faire de chaleur avec de l'électricité via des rendement électrothermiques nuls de 2-10. Que seul l'élimination des besoins inutiles permet de se payer l'autonomie à un coût raisonnable. Et qu'il y a aussi une liaison avec le low-tech et le travail local (car les panneaux sont faits en Chine et il y a dedans des terres rares et ils ne sont pas réparables). Et avec les autres aspects (espionnage etc.) cités plus haut. De fait, les gens qui viennent chez nous sont souvent contents d'entendre autre chose. Les projets deviennent plus complets et pas moins passionnants (lire Anonyme 4, sur la page des réalisations). Et les gens qui veulent travailler y gagnent tout autant qu'avant.

A y bien regarder, depuis qu'il y a le Cours de la Reconquête, il semble y avoir plus de projets qui se concrétisent, quand bien même il y a moins d'inscriptions au départ. C'est donc bien si on a moins de quantité et plus de qualité car vu la complexification des projets et le fait qu'on est toujours bénévoles : si nous avions plus de monde on overburnerait. Ou bien on devrait "embaucher" sans discernement politique des gens qui nous feraient dévier de notre ligne pour satisfaire leur ventre (ce sont des pauvres gens désespérés qui ont massacré les indiens, pas de gras banquiers. Ceux-là se sont contenté de les mettre dans les bateaux à destination du nouveau monde). Ou leur ambition (il est plus facile de se faire élire roi d'un royaume qui existe. Conan le Barbare qui se fait tout seul et son royaume avec, c'est une fable pour les imbéciles). Et la qualité baisserait, on deviendrait une entreprise dont l'objectif dans le jeu est de rester dans le jeu, et donc on deviendrait conforme, et donc inutiles à l'espèce. On peut pas sauver le monde, juste planter les dites mauvaises herbes qui seront peut-être les forêts de demain. Et autant avoir les meilleures et laisser les fous courir après les rasages gratis.

Voilà donc. Merci de vous être fait du soucis pour nous, mais ça va. La chose utile que vous pouvez faire, est de faire suivre ce mail aux personnes que vous estimez être bonne candidates au statut de mauvaise herbe de qualité.

Et commencer par leur pointer la page du Cours de la Reconquête et son programme refait tout neuf. et bientôt en allemand, en italien et en anglais

http://www.sebasol.ch/wp-content/uploads/2018/12/Programme-Reconquete-1.pdf

Ecrit en l'an de guère de grâce 2018, au 10 décembre. Bien à vous. Le Nain dans les Tuyaux.



> Répondre à ce message     > Revenir à la page 12


Messages sur le même sujet de discussion
Regression? Ou c'est moi qui devient...? Posté par my le 08.12.2018 23:58:24
  Regression? Ou c'est moi qui devient...? Posté par Le Nain dans les Tuyaux le 10.12.2018 23:13:24

Copyright © 2019 Sebasol. All rights reserved.