Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
La joyeuse équipe de Sebasol


Sebasol Jura Français
Sebasol Jura
Sebasol Valais
Sebasol Vaud
Pionniers
Hall of Fame et Membres d'Honneur
Reuse Bertrand

 
 Ingénieur ETS en mécanique, auto-constructeur en 2003 et depuis 2004 président de Sebasol Valais, Bertrand Reuse nous a quitté en avril 2009, emporté par une coulée dans le Vallon de Réchy. C'est un ami qui s'en est allé, et un compagnon apprécié de notre petite association de mentalité montagnarde. Il laisse sa femme Marie-Jo et ses trois filles.

Reçois notre salut, Bertrand. Ne te crois néanmoins pas quitte de ta tâche. Alors que tout part à vau-l'eau dans l'orgueilleuse plaine, tu restes dans le Hall of Fame pour surveiller notre pitonnage dans les hauteurs de l'autoconstruction. Si on se lance dans une voie pourrie, assume ton nouveau boulot : envoie-nous un signe !

Exemple d'installations réalisées :

 
 
Rhyner Roger

 
 Fondateur de Rhyner énergie Sarl, un bureau d'ingénieurs comportant un ingénieur électricien, un ingénieur physicien EPFL, actifs dans l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables depuis le début des années 90. Activité du bureau : bilans thermiques, dossiers de mise à l'enquête, dossiers Minergie-XYZ, stratégies de rénovation, dimensionnements chauffage, solaire thermique, solaire photovoltaïque, + autre à discuter, vu qu'avec un physicien et un électricien, on peu à peu près tout faire. Activités d'installateur : solaire thermique, solaire photovoltaïque, bois, régulations de chauffage. Roger Rhyner est Membre d'Honneur de Sebasol et de ce fait dans le Hall of Fame parce que depuis l'origine il met la structure de Rhyner énergie Sarl à disposition pour garantir un statut légal aux apprentis Sebasol (couverture sociale et accident, paiement des charges etc.), un travail administratif fastidieux et ingrat. Français, anglais, allemand, suisse allemand.
 
 
Schmid Reto

 
 Mort en 2006 d'un cancer qu'il a refusé de traiter par l'acharnement thérapeutique, Reto Schmid est le concepteur du K6 Sélectif SPF172, le capteur de Sebasol. C'est aussi lui qui l'a mené au label de qualité SPF172/EN12975 en 1993. Plus de 15 ans plus tard, la technique qu'il a mise au point n'a pas pris une ride. De nombreux faits resteront dans les limbes de l'histoire, mais il faut savoir que c'est à peu près à la même période, au début des années 90, que Reto Schmid et Fritz Schuppisser de l'entreprise Soltop, ont développé chacun leur capteur. Nous ne savons pas s'ils s'appréciaient ou non, mais cela a peu d'importance tant on voit combien ils se sont copiés l'un l'autre ! Reto s'est orienté vers la solution de montage in-situ adapté à l'autoconstruction tandis que M. Schuppisser a fait un capteur-boite classique adapté à la vente. C'est là, à l'origine, que se sont décidées par l'un et l'autre de ces personnages les solutions techniques qui allaient induire tel usage social de la technique solaire au détriment de tel autre.

On ne répètera jamais assez à quel point est menée une secrète guerre pour le contrôle des populations via les solutions techniques. Même ici, loin des "solutions inéluctables" et "aucun autre monde possible" de type nucléaire, OGM ou nanotechnologie, à la petite échelle du "gentil" solaire, on voit que les solutions techniques ne sont pas neutres, et que ce sont les fournisseurs qui enforcent les options sociales à travers l'imposition de leurs produits, et non nous autres par nos "libres choix de consommateurs" comme on aimerait nous le faire croire. Ceci dit, si on examine les deux modèles de capteurs, soit le K6 et le Soltop, on est frappé par leur parenté conceptuelle : même système à serpentin, même distribution de bas en haut. Cette solution a d'ailleurs longtemps été dénigrée comme "primitive", "pas performante" et "traban" (pour ce qui est des épithètes gentils attribués à Sebasol) par les acteurs du marché qui juraient par d'autres géométries et options techniques et avaient nécessité de les promouvoir pour remplir leur assiette. A présent, de plus en plus d'entreprises se convertissent aux "primitifs" capteurs à serpentin simples et robustes et, tiens donc, soudainement tout aussi performants que les autres... Et donc de les présenter désormais à grand renforts de discours dithyrambiques et publicitaires comme le nec plus ultra de la recherche ! Nous étions donc à la pointe de la recherche sans le savoir, comme Monsieur Jourdain ? Hé bé... La dernière entreprise en date à notre connaissance (nous sommes en 2009) à ce sujet est l'entreprise Agena. Une entreprise locale qui a commencé à faire ses capteurs dans un garage en 1976 pour devenir de nos jours une excellente PME active dans le solaire thermique en Suisse romande. Agena vient d'abandonner ses capteurs à coussinets pour se reconvertir dans les modèles à serpentin Seb-, pardon, Soltop, vu qu'ils font les faire chez Soltop en Suisse alémanique. Reto doit bien sourire.

Reto n'était cependant pas qu'un ingénieur capable de juger des conséquences sociales de la technique. Il est le père incontesté de l'autoconstruction solaire thermique en Suisse. Il a couvert les Grisons de dizaines d'installations à lui tout seul. Et par exemple réalisé avec des élèves une installation de 330 m2. Pilier de Solar Schweiz, association d'autoconstruction aujourd'hui disparue, technicien hors pair, inventeur de systèmes, homme de terrain à la voix douce mais à la "tête dure" bien typique de son canton, montagnard évidemment mais pas de l'espèce qui campe sur son pré carré, car initiateur de multiples initiatives pro-solaire à l'étranger. De ses vallées, via le fax, les interminables téléphones et emails, Reto a formé peu ou prou au fil des années et des questions tous les responsables techniques actuels de Sebasol. Nous n'oublierons jamais son incroyable capacité de travail, sa disponibilité, son calme et sa gentillesse. Notre dette envers lui est immense.

Aujourd'hui, nous poursuivons son travail en appliquant aux systèmes d'organisation sociale du temps choisi le pragmatisme, la constance et la rigueur qui était la sienne. Puissions-nous tirer ne serait-ce qu'un peu nos populations d'esclaves vers cette autonomie concrète et responsable qu'il a poursuivie pendant toute sa vie et jusqu'au moment de choisir les modalités de sa mort. C'est la moindre des choses que nous lui devons.


 
 

Copyright © 2022 Sebasol. All rights reserved.