Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Anonyme_4 (99999 Quelque part) 6x mieux que Tracui en moyenne, 6m2 ECS et appoint chauffage, hors-gel UBT, poêle hydro, distribution chauffage low-tech, hors-réseau, support, renovation



Ce projet est anonyme car il peut que gêner. Il ne s'agit que de la bagatelle d'invalider toute la filière de rénovation des cabanes de montagne, nouveau terrain du high-tech qui coûte la peau des fesses, avec souvent subventions massives à titre de 'projet pilote'. Comme il en est d'autres projets 'novateurs' et 'premières mondiales' dans d'autres domaines du bâtiment (voire de la mobilité, comme cet aviateur qui fait le tour du monde en 17 étapes à une vitesse inférieure à la marche à pied), qui boufferaient sinon d'entrée les pissenlits par la racine s'ils n'étaient perfusés pire que les grands blessés au CHUV. Et sans oublier non plus les subventions cachées dont ils bénéficient, par exemple accès privilégié à une ressource commune sensée servir à tout le monde, services ou prestations avantageuses ou carrément gratuits des communes et cantons, coup de pouce tout aussi gratuit de l'armée pour effectuer des tâches logistiques qui sinon coûteraient bonbon etc.

Il se base sur les acquis du projet Anonyme 3, ainsi que sur les développements sebasoliens qui ont suivi, obtenus par les autoconstructeurs, centres régionaux, faberia etc. Rien que de la science citoyenne qui écrase la science bling-bling sénile et ne vous coûte pas un franc, qu'il soit officiel ou sous la table.

Il s'agit d'une nous dirons cabane, tenue par un privé, et qui sert à des nuitées à ses plus ou moins proches, avec une fréquentation annuelle (nombre de nuitées) mesurées sur 20 ans et équivalente à celle de la cabane de Tracui.

En 2016 au moment de la conception : l'objectif est de la doter d'un système ECS et chauffage en autonomie totale, qui fera hors-gel/chauffage en cas d'absence, fournira de l'eau chaude sanitaire en cas d'occupation, avec un système de distribution chauffage complet, incluant radiateurs et poêle hydro low-tech et overkillcost (mais en autoconstruction, les vendeurs de mouvement perpétuel sont priés de circuler). Tout le système sera en ilôt sur moins que 500 Wc de PV et des batteries low-tech. La personne qui tient la cabane étant un autoconstructeur, elle pourra tout entretenir et réparer elle-même ce qui veut dire : zéro service après-vente, zéro obsolescence, durabilité pour des dizaines d'années etc.

Son (et notre) but est de rendre un service analogue à celui donné par les 'hôtels de luxe d'altitude' pour tourisme de masse, mais avec N fois moins de coût et N fois moins d'énergie et ressources. Le projet final dira ce que vaut N. Ceci tout en gardant l'esprit originel de ces refuges de montagne, qui est d'assurer l'essentiel tout en conservant la simplicité et la rusticité qui fait leur beauté. D'où la phrase 'N fois mieux que Tracui' avec N qui sera déterminé par des MESURES REELLES et non pas de la retape religieuse sur dépliant quadrichromique (genre des voitures qui volent grâce à des panneaux PVs sur les ailes, comme leurs ancêtres volaient grâce à une centrale nucléaire dans le pot d'échappement dans les années 60).

En 2020 c'est plié. N vaut 6 en moyenne. Comprendre ceci : avec la même fréquentation annuelle et le même service de type cabane de montagne (pouvoir faire la cuisine, avoir de l'eau potable, pouvoir se doucher, avoir chaud, avoir une terrasse pour se dorer la pilule, avoir une salle commune, avoir des toilettes, être à l'abri, avoir un lit pour dormir), le système énergétique de cette réalisation, qui couvre donc tous les besoins cités, coûte à la place (une place = un lit, il y a 20 places, 20, pas 2) 6x moins cher, demande 6x moins de puissance électrique qui épuise les batteries (déjà mortes une fois à Tracui), 6x moins de surface PV, et consomme 6x moins d'énergie stock (ici bois). Pour la petite histoire, la cabane de Tracui consomme aussi de l'énergie stock fossile, sous forme de gaz et de kérosène pour l'hélico qui doit monter cela. Oui, cette cabane ici est aussi hors route et donc oui, il faut aussi monter des trucs. Mais pas de l'énergie fossile. Vous avez tout sur cette réalisation dans la REVUE DE PRESSE de Sebasol, en particulier ici http://www.sebasol.info/public/Low-tech,%20ecologie%20et%20relocalisation%201.1%2019.09.20.pdf en page 49 à 51.


Ce projet étant anonyme car vous pouvez imaginer à présent combien il pourrait fâcher, il n'en sera pas parlé dans la presse. Mais si vous avez un cerveau en état de marche, vous savez à présent que ça existe et que l'écologie non bling-bling d'en-bas y travaille. Et que si vous voulez y travailler vous pourrez, vous et vos connaissances, en profiter pour votre souveraineté. Les résultats seront bientôt l'objet de formations car ils seront transposables à d'autres problèmes de souveraineté bien plus fondamentaux et nécessaires que les loisirs en montagne. Mais ceci seulement une fois acquis et protégés contre le pillage et la junkisation.

C'est évidemment aussi pour cela que le lieu est localisé au milieu du Lac Léman...



Réinvestissement du solde

Et vous croyez que c'est tout ? Vous rêvez. On ne vous a jamais dit qu'il n'y a qu'un seul Sebasol dans la galaxie ? Non, il y a encore ce que l'autoconstructeur a pu faire avec l'argent qu'on lui a RENDU. Oui, rendu, ce que veut dire que cela a coûte MOINS CHER QUE PREVU.

En ce cas, Sebasol rend l'argent qui reste mais en 2x. Une moitié l'autoconstructeur peut faire ce qu'il veut avec, et avec l'autre il doit faire quelque chose d'utile selon notre définition. On appelle cette seconde partie le "solde bloqué".

Avec son solde bloqué, l'autoconstructeur s'est payé pas moins de deux réinvestissement, sous forme d'isolation et de vitrages.

Le premier l'a été pour sa cabane. Le taux de refinancement de cette mesure SANS SUBVENTIONS DU PROGRAMME BATIMENT (car un objet qui veut rester heureux en restant caché ne va pas en demander :-) : plus de 100%. Il n'y a pas non plus de remise d'impôt évidemment, car sinon à la réclamer on ne pourrait rester caché. "Plus de 100%" veut dire tout simplement qu'il restait encore de l'argent.

Avec cet argent restant, l'autoconstructeur a pu couvrir 16% du second investissement, soit la pose de vitrage pour une miellerie dont ils s'occupe dans sa région. Laquelle avec l'isolation a consommé cet hiver une bonbonne de gaz au lieu de trois et moitié moins de bois.

Cela en utilisant le solde bloqué soit, SEULEMENT LA MOITIE DE CE QU'ON LUI A RENDU. Si on compte l'entier, alors la seconde mesure est à 100% payée aussi, et il en reste même pour l'isolation !

C'est difficile d'être plus clair sans citer de chiffres. Ceux qui ont un cerveau en état de marche en tireront les conclusions voulues.

Donc le solaire thermique a permis à cet autoconstructeur ayant résisté à la propagande neutre contre le solaire thermique du préposé neutre de son canton, de se payer des vitrages sur deux de ses bâtiments. C'est vraiment un truc incroyablement nul, le solaire thermique :-)))


Galerie

Arrivage de la bête, qui est une bête spéciale, mais on vous en donnera pas le plan..



 5
Et la bête est en route pour son alpage.



 10


 15
Creuser la fouille n'a pas posé de problème particulier, mais percer les 70 cm de béton sous le pas de porte de la cave sans toucher à sa surface a été une autre paire de manche. A coup de burin et de marteau piquer, bonjour les bras !

 20
Hô hisse, encore un effort pour le rentrer en cave !

 25
Au mm près..., mais il a d'abord fallu enlever les deux montants de la porte.

 30
Bravo, la bête est dedans, ne reste plus qu'à le relever.

 35


 40
Enfin en place, ne reste plus qu'à commencer les branchements

 45
Le mitigeur, avec un robinet pour purger la ligne d'ECS montant au chalet. Dans cette installation particulière le solaire et le chauffage sont des circuits en antigel, l'ECS ne l'est évidemment pas et il faut pouvoir purger les lignes en hiver et comme le mitigeur inclus un clapet anti-retour il a fallu poser un point de vidange en plus.

 50
Les lignes d'eau sanitaires préexistantes sont entourées de plastique blanc. Ici c'est la situation en hiver, les lignes qui descendent (et remontent) de la cave sont purgées et une boucle est faite au moyen des flexibles en inox afin d'assurer la circulation continue de l'eau dans la partie qui n'est pas purgée et soumise à un risque de gel.

 55
La cave a été isolée (mur extérieurs et plafonds)

 65
Pour poser les tuyaux de chauffage il a fallu enlever le WC... On remarque que l'eau sanitaire est ici en position été, les tuyaux allant à la cave sont branchés, l'eau se réchauffe dans le champignons du Jenni et remonte chaude aux éviers et à la douche.

 70
La laine de verre ça gratte... Pas évident de faire tenir la laine de verre, même avec les rouleaux de plastique d'emballage proposés par le centre régional !

 75
ça commence à prendre forme, le groupe solaire est monté, l'isolation des lignes est presque terminée, le vase d'expansion du circuit solaire est branché, reste à terminer - en cuivre et pas en tuyau d'arrosage en plastique - la ligne qui va aboutir dans un bidon métallique pour récupérer l'eau avec antigel que se serait échappée du circuit solaire en cas d'ouverture de la soupape de sécurité.

 80
Pas de réseau électrique dans ce chalet, l'énergie photovoltaïque est régulée par le Stecca (à gauche) qui gère le remplissage de la batterie (220 Ah), en haut la distribution 12 volts pour l'éclairage dans les étages, à droite la régul Sora qui a depuis été remplacée par une Resol que l'on peut suivre à distance.

 85
Le circuit solaire, sans stratification, ne charge que le fond du réservoir. Le serpentin du haut est utilisé pour le circuit de chauffage afin qu'il soit aussi sous antigel. Quant aux serpents de tout en bas à gauche, il a été réalisé sur demande spéciale par Jenni et il accueillera le circuit d'eau - également sous antigel - d'un poêle hydro dès l'an prochain.

 95
Les ancrages du champ sont presque prêts.

 150


 152
Montage du champ.

 155


 160
Caramba, presque oublié le chanfrein... Il aurait été plus confortable de le faire avant...

 165
Ne manque plus que la ferblanterie

 170
Ferblanterie partiellement posée.

 175


 180
Le radiateur de la cuisine.

 250


 255
et celui de la salle de bain. Il y en a encore deux autres dans une chambre.
 260


Copyright © 2022 Sebasol. All rights reserved.