Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Information - Installations clef-en-main et do-it-yourself
Chantiers pédagogiques - Formation professionnelle - Dimensionnement

Ce forum à pour objectif de résoudre des questions qui n'ont pas été couvertes par les autres rubriques et les aides et infos déjà en ligne. Il ne s'agit pas d'une page de vulgarisation. Pour cela il y a Swissolar, le WWF, Greenpeace, la LSPN, l'ADER etc. De ce fait

1. Ce n'est pas une bourse d'échange ou un espace de commerce. De telles demandes seront retirées du forum.
2. Ce n'est pas non plus un bureau d'ingénieur gratuit découvert miraculeusement sur Internet. Nous ne répondons pas aux demandes personnelles. De telles demandes seront retirées du forum.
3. Nous vous prions de poser des questions à priori non couvertes par les rubriques et aides, souvent déjà en page d'acceuil, fournies au prix de nombreuses heures-hommes par le centre régional.
4. De même, veuillez parcourir le forum de manière à ne pas reposer des questions auxquelles il a déjà été répondu.
5. Pour ce faire, veuillez utiliser les OUTILS DE RECHERCHE du site et votre CERVEAU qui tous 2 sont à votre disposition.

D'avance merci. Service technique Sebasol Vaud.

Forum > Ajouter un nouveau message > Rechercher  

Date : 20.03.2006 09:55:04  De : Service Technique Sebasol VD

Isolation à couches minces
Bonjour,

Ci-dessous un message que nous avons fait suivre à la personne qui s'occupe actuellement de la question des isolations minces à l'EMPA (ce monsieur étant un employé de l'état et non pas un ingénieur gratuit sur appel, ses références internet ne figurent pas pour éviter qu'il ne soit harassé. Ce sera à lui de les transmettre s'il le veut bien)

et une contribution d'un spécialiste romand de la physique du bâtiment, monsieur Claude-Alain Roulet (sans références également, pour les mêmes raisons).

Il est possible que certaines entreprises suisses aient décidé de s'intéresser au "cas Actis" d'un peu plus près. Affaire à suivre.

Salutations ensoleillées.

Le Nain dans les tuyaux
___________________________

Monsieur, bonjour,

Grâce à monsieur ____________ (une personne de contact à l'EMPA) nous avons recu votre rapport Empa pour les isolations minces et nous avons pu en faire profiter nos amis et connaissances. Le message s'est ensuite propagé plus loin et des gens ont été rechercher de la documentation sur les produits incriminés. Voici ci-dessous un message que nous estimons d'intérêt.

_______________________________________

Bonjour,

J'ajouterai que, ayant également rencontré ces gens à Habitat et Jardin et flairant un trouble, j'ai demandé et reçu un prospectus de la part de Actis (www.actis-isolation.com).

Ils mentionnent: "Efficacité thermique mesurée (ETH) = résistance thermique (RT)" Plus cette valeur est grande, meilleure est l'isolation selon eux (pas d'unité mentionnée...). Leur meilleur produit cartonne (oserai-je employer ce mot) à 6.5 alors qu'un isolant traditionnel (étalon) de 240mm = 6. Ecrit tel quel dans le prospectus.

Salutations à tous
Patrick

PS: merci à ce forum, j'ai failli me laisser convaincre par leur méthode de vente persuasive (beau language).
______________________________________


Il en ressort que cette société (Actis), dont nous avons réussi après des recherches à trouver l'adresse sur leur site internet (le "contact" est un simple email) sur la page

http://www.actis-isolation.com/fr/upload/produit/guide/9/Fiche_technique_TB80_052005.pdf,

annoncent pour leurs produits (par exemple le MULTIPRO
TS250+ ) des grandeur "RT" (mesurée selon eux en m2K/W, donc cela a la dimension d'une résistance thermique) de 6.5. Pour prouver leur dires, ils font référence à un protocole expérimental "maison" qui serait "plus apte" à calculer l'efficacité thermique de leurs produits, les outils de mesure conventionnels n'étant "pas adaptés". Je vous met ci-dessous un extrait de leur texte que vous pouvez trouver sur leur site web au chapitre "recherche et développement".

<<< Le service R&D d’ACTIS dirigé par Gérard Fleury (ancien chef du service “Enveloppe Légère et Transfert” au CSTB, spécialiste de la thermique) a mis au point toute une série de tests visant à la détermination de l’efficacité thermique des isolants ACTIS.

Le Laboratoire chargé de la Recherche et du Développement en 6 mois, a lancé 2 nouveaux produits.

Le Service R&D renforcé par un bureau d'études spécialisé bâtiment a pour mission prioritaire la recherche et la validation scientifique et officielle d'un protocole de mesures pour qualifier l'efficacité thermique.

Gérard Fleury considère en effet que les outils de mesure conventionnels utilisés en laboratoire ne sont pas adaptés pour mesurer la réelle efficacité thermique des IMTR. Il préconise ainsi de privilégier une approche scientifique reposant sur des essais en situation réelle avec des mesures de consommation d’énergie.

ACTIS a ainsi mis au point une méthode d’évaluation “in situ” réalisée dans des pavillons et certifiée par BM TRADA organisme de certification Européen.

Ces tests ont abouti à l’établissement du Référentiel thermique, document exclusif ACTIS, unique cadre de référence pour mesurer l’efficacité thermique des IMTR.>>>

J'ai moi-même travaillé avec Claude-Alain Roulet du LESO. Je n'ai pas trouvé de description de leur protocole d'expérience, mais dans leur site ils parlent de mesures avec des fluxmètres. N'importe quel physicien du bâtiment aimerait bien pouvoir mesurer le U des murs avec des fluxmètres (ou des appareils de mesure à distance infrarouge) et déterminer ce U sur le terrain via un petit calcul avec les températures de surfaces/flux et les températures intérieures/extérieurs. Ca éviterait bien des sondages et des prises de têtes sur la composition des murs. Mais les mesures par fluxmètre peuvent être trompeuses à cause des phénomènes de thermique dynamique qui ont lieu dans les parois. Il faut attendre longtemps pour assurer un flux stationnaire pour que les mesures soient valides et pour cela il faut que les températures et apports radiatifs de chaque côté soient également stationnaires, ce qui ruine les espoirs de pouvoir obtenir de telles conditions sur le terrain. Il serait possible à des charlatans de prendre parmi ces mesures transitionnelles celles qui les arrangent et de tirer une "résistance" thermique fallacieuse, mais qui se parerait du lustre scientifique.

Votre rapport EMPA apporte des éléments importants, mais existe-t-il quelque chose qui "démonte" les fameux "protocole" de ces gens et le fameux "RT".

Autre question : est-ce légal, au vu de votre rapport EMPA et du rapport CSTB joint, que ces gens affirment de telles choses dans une manifestation comme Habitat & Jardin ?

D'avance, avec mes remerciements.

______________________________

Et ici la contribution de M. Roulet, expurgée des répétitions dues à la reprise des emails

_______________________________

Bonjour

Il y a longtemps que je sais qu'ACTIS engage des escrocs. _____ (la personne de contact à l'Empa) vous a probablement dit qu'ils ont même falsifié un rapport de l'EMPA, qui a déposé une plainte dont je ne connais pas les suites. Le CSTB a aussi tenté de les arrêter sans succès. Personne n'a les moyens de payer les frais requis pour une poursuite sérieuse, et apparemment, ce genre d'escroquerie ne se poursuit pas d'office. Des journaux techniques acceptent encore leur publicité.

Le seul moyen efficace semble donc de faire savoir la vérité. Merci au forum Sebasol de l'avoir fait.

Si j'ai bien compris leur protocole, ils comparent une petite maison en bois A isolée avec 20 cm de laine minérale avec une autre B isolée avec leur produit. Si la première maison n'a pas d'étanchéité à l'air, (la deuxième en a une du fait que les IMTR sont étanches à l'air), il est parfaitement possible que ces deux bâtiments consomment la même quantité d'énergie pour le chauffage: le manque d'étanchéité de la première équivalant au manque d'isolation de la seconde. Le protocole que j'ai lu ne mentionne pas si le bâtiment A est équipé d'une étanchéité à l'air et ne dit rien sur les débits d'air dans les deux bâtiments.

Bien cordialement

Claude-Alain Roulet




> Répondre à ce message     > Revenir à la page 5


Messages sur le même sujet de discussion
Isolation à couches minces Posté par domi le 08.09.2005 08:16:34
  Isolation à couches minces Posté par Service technique Sebasol VD le 09.09.2005 21:29:50
    Isolation à couches minces Posté par phb le 29.01.2008 09:15:33
    Isolation à couches minces Posté par Jean-Philippe le 15.03.2006 11:59:57
      Isolation à couches minces Posté par Service Technique Sebasol VD le 15.03.2006 22:14:10
        Isolation à couches minces Posté par Jean-Philippe le 17.03.2006 08:05:35
          Isolation à couches minces Posté par Patrick le 18.03.2006 20:36:59
            Isolation à couches minces Posté par Service Technique Sebasol VD le 20.03.2006 09:55:04

Copyright © 2022 Sebasol. All rights reserved.